Aller au sommaire de ce numéro de Tanbou/Tambour, Automne 2013

Page d’accueil  |   Sommaire de ce numéro  |   Contribution de Texte et de Courrier: Editeurs@tanbou.com



Pour un mouvement international de solidarité avec Fidel Castro et Cuba

« héros de la solidarité mondiale »

—par Franck Laraque

La grande majorité des pays membres de l’ONU, les pays et organisations populaires qui ont bénéficié de la solidarité de Fidel Castro et de Cuba sous forme d’assistance dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la défense des droits politiques et économiques des minorités, depuis la révolution de 1959, ne cessent de dénoncer, de critiquer l’embargo criminel de Cuba par les EU, sans réel résultat. Il est temps de recourir à un mouvement pacifique de solidarité international, de déclencher une série de démonstrations de rues par les masses à des dates précises pour protester contre un embargo qui essaie de déstabiliser l’économie du pays et cause des souffrances inhumaines à la population cubaine, et plus particulièrement aux enfants et aux démunis cubains. Les Haïtiens qui ont servi la cause de l’humanité par l’abolition de l’esclavage sont bien placés pour prendre une telle initiative. Nous sommes persuadés que des contacts avec des organisations et pays clés qui ne cessent de lutter contre une telle infamie arriveront à former un comité pour la coordination et la réalisation de ces manifestations publiques capables de pressurer le gouvernement américain pour la cessation d’une telle violation internationale. Prenons donc l’initiative d’un tel mouvement de solidarité auquel ont droit Fidel Castro, le gouvernement et le peuple cubains, héros de la solidarité mondiale. Acta non verba. Abrazo.

—Franck Laraque Professeur émérite, City College, New York

(À paraître dans L’instrumentalisation de la pensée révolutionnaire, une compilation d’essais et de mémoires de Franck Laraque, Éditions Trilingual Press, 2013)

For an International Solidarity Movement with Fidel Castro and Cuba, “Heroes of International Solidarity.”

A large majority of the member countries of the United Nations, countries and popular organizations that have benefitted from the solidarity of Fidel Castro and Cuba in the form of aid in health care, education, and the defense of the political and economic rights of minorities since the Revolution of 1959, have never stopped denouncing and criticizing the criminal embargo of the United States against Cuba, but without much success. It is time to resort to a peaceful international solidarity movement and unleash a series of mass demonstrations on specified days to protest against an embargo whose aim is to destabilize Cuba’s economy and inflict inhumane suffering on its people, and more specifically on children and the most vulnerable sectors of the population. Haitians who have served the cause of human liberty by abolishing slavery are well placed to undertake such an initiative. We are convinced that by establishing links with organizations and countries that have constantly expressed their opposition to such an inhumane policy, we could form a committee to coordinate and actualize these public demonstrations to pressure the government of the United States to end its international violation of the rights of the Cuban people. Let us then take the initiative to launch such a movement, to which Fidel Castro and the people and government of Cuba, heroes of international solidarity, are entitled. Acta non verba. Abrazo. Franck.

—Franck Laraque Professor Emeritus, City College, New York.

Aller au sommaire de ce numéro de Tanbou/Tambour, Automne 2013

Page d’accueil  |   Sommaire de ce numéro  |   Contribution de Texte et de Courrier: Editeurs@tanbou.com